Les jeunes pousses européennes

Les jeunes pousses européennes

Counterpoint – Mai 2024

Le printemps est enfin là, et il semble que le temps s'améliore progressivement. Nous nous sommes tellement habitués à la grisaille des mois de mars et d'avril qu'il est peut-être naturel d'extrapoler les mêmes conditions pour le mois de mai. Mais le soleil est apparu de manière inattendue. En d'autres termes, dans le jargon de l'investissement, par rapport à nos attentes négatives, nous avons eu une surprise à la hausse. 

La zone euro (et le Royaume-Uni) commence à connaître une situation similaire. Elle a montré des signes de reprise au premier trimestre de cette année, alors que l'économie sortait de la légère récession qu'elle avait connue au second semestre de l'année dernière. La croissance a été supérieure aux prévisions et a enregistré le taux de croissance le plus rapide depuis le troisième trimestre 2022. L'inflation continuant à ralentir, nous prévoyons que la Banque centrale européenne (BCE) commencera à réduire ses taux d'intérêt en juin, avant la Réserve fédérale américaine (Fed). 

Étant donné que les perspectives pour l'Europe s'améliorent, une tendance que nous estimons sous-estimée sur le marché, le comité d'investissement et moi-même avons décidé de modifier la composition des actifs que nous détenons dans la région. Lorsque les perspectives s'améliorent, il convient d'augmenter la part des actions et de réduire celle des obligations, ce que nous avons fait ce mois-ci. 

Daniele Antonucci

Daniele Antonucci

Daniele Antonucci is a managing director, co-head of investment and chief investment officer at Quintet Private Bank. Based in London, he’s a voting member of the investment committee. As head of research, Daniele oversees the investment strategy feeding into portfolios. He chairs the network of chief strategists, which communicates the house view on the economy and financial markets to clients and the media.

Prior to joining Quintet in 2020 as chief economist and macro strategist, Daniele served as chief euro area economist at Morgan Stanley. Earlier, he worked at Capital Economics, Merrill Lynch, Moody’s KMV and the Confederation of Italian Industry. Daniele holds a master’s degree in economics from Duke University and graduated from the Sapienza University of Rome. He’s an ECB Shadow Council member.

Bloquer les profits sur les obligations européennes 


Au cours des trois derniers mois, nous avons détenu davantage d'obligations européennes de qualité par rapport à notre allocation d'actifs à long terme. Nous pensons toujours qu'il s'agit d'obligations d'entreprises de grande qualité, mais le prix de ces obligations a augmenté (et le rendement, qui est inversement proportionnel au prix, a diminué). Cette hausse des prix reflète les attentes du marché concernant une meilleure croissance économique et des réductions des taux d'intérêt de la BCE vers le milieu de l'année. 

La principale mesure d'évaluation des obligations d'entreprise est le "spread". En termes simples, il s'agit de la différence de rendement entre les obligations d'entreprise et les obligations sans risque. Lorsque l'écart se resserre, cela signifie que les obligations d'entreprise sont performantes. Lorsqu'il se resserre en dessous de la moyenne à long terme, c'est le signe que les valorisations sont peut-être en train de devenir relativement plus chères. C'est le cas actuellement, et nous avons donc réduit notre exposition. 

Réaffectation aux actions européennes 

L'économie européenne semble avoir repris de la vigueur. Et il ne s'agit pas seulement des chiffres du produit intérieur brut (PIB). S'il ne s'agissait que de cela, il faudrait prendre toute amélioration avec des pincettes. En effet, des concepts tels que le PIB, bien qu'utiles, reviennent à regarder l'économie dans le rétroviseur. Des indicateurs plus opportuns et plus prospectifs, tels que les indices des directeurs d'achat (PMI) et la confiance des consommateurs, montrent que l'économie de la zone euro est sur la voie de la reprise. Si l'on ajoute à cela la perspective d'une baisse des taux d'intérêt à partir de juin, maintenant que l'inflation a ralenti à 2,4 % (très proche de l'objectif de 2 % de la BCE), nous pensons que cette reprise pourrait bien se poursuivre. 

Nous considérons notre passage des obligations européennes aux actions comme une continuation de ce que nous avons fait le mois dernier, lorsque nous avons transféré nos actions européennes à volatilité minimale vers le marché européen dans son ensemble. La logique était la suivante : en Europe, la croissance était encore faible, mais elle ne s'aggravait plus. Au contraire, elle semblait avoir atteint son point le plus bas. Par conséquent, nous pensions qu'il était peu probable que les secteurs européens à volatilité minimale (qui se portent relativement bien lorsque l'économie se détériore) surpassent le marché européen dans son ensemble. Il s'agit du même concept. Nous pensons qu'il est peu probable que les actions européennes (hors Royaume-Uni) sous-performent les actions mondiales, et c'est pourquoi nous investissons dans ce marché, où les valorisations sont attrayantes.

Une approche de gestion active du portefeuille d'actions européennes 

Vous savez peut-être déjà que nous avons récemment lancé les deux premiers fonds d'une série de fonds multi-gestionnaires, connue sous le nom de gamme de fonds QMM, que nous avons créée en collaboration avec BlackRock. En avril, nous avons lancé le fonds QMM Actively Managed US Equity Fund et le fonds QMM Actively Managed Global High Yield Bond Fund.

QMM, qui associe des gestionnaires tiers de premier plan dans le but de surpasser l'indice de référence en combinant différents styles de stratégies de gestion active, est disponible pour tous les clients de Quintet, qu'ils investissent dans nos portefeuilles phares ou dans des portefeuilles personnalisés et consultatifs.  

La semaine dernière, nous avons lancé notre troisième fonds QMM : le Fonds d'actions européennes continentales à gestion active. L'investissement de ce mois-ci dans les actions européennes hors Royaume-Uni a été mis en œuvre par le biais de ce nouveau fonds.  

Comment tout cela s'articule dans le but de protéger les portefeuilles 

Dans notre Counterpoint précédent, j'ai expliqué comment nous avions ramené nos allocations en actions et en obligations "à la neutralité" au début de l'année 2024. Pour rappel, cela signifie simplement que notre allocation à court terme s'aligne sur notre allocation à long terme - au moins pour les actions et les obligations. La vente d'obligations européennes de qualité et l'achat d'actions européennes hors Royaume-Uni signifient que, techniquement, nous détenons maintenant très légèrement plus d'actions par rapport à notre allocation à long terme. Mais il est important de replacer cette situation dans son contexte.  

Si les perspectives pour l'Europe (et plus largement) semblent s'améliorer, il ne faut pas pour autant se reposer sur ses lauriers. Nous n'effectuons pas cette opération parce que nous pensons que les actions européennes vont décoller. En fait, notre exposition aux actions européennes reste légèrement réduite, mais moins qu'auparavant. De même, nous détenons toujours plus d'obligations européennes de qualité par rapport à notre allocation à long terme. Là encore, c'est un peu moins qu'avant. Nous pensons toujours que cette classe d'actifs est attrayante à moyen terme, et continuer à percevoir un bon taux d'intérêt semble donc être la bonne chose à faire.  

Notre objectif est de protéger et de faire fructifier le patrimoine de nos clients. C'est pourquoi nous pensons qu'il est bon d'avancer pas à pas et de valider nos hypothèses sur les marchés, l'économie et les entreprises. Nous voulons voir si la reprise européenne que nous envisageons, et que nous commençons à voir dans les données, s'installe réellement plus fermement.  


Si vous souhaitez discuter du positionnement de votre portefeuille ou en savoir plus sur la gamme de fonds QMM, votre conseiller clientèle se fera un plaisir de vous aider.

Nous restons à votre écoute
Nous espérons que vous avez apprécié ce bulletin mensuel. Pour toute question, remarque ou suggestion concernant ce bulletin, n'hésitez pas à nous contacter.

Découvrez ci-dessous nos autres publications :

Ce document est conçu en tant que support à caractère commercial. Ce document a été établi par Quintet Private Bank (Europe) S.A., société anonyme de droit luxembourgeois immatriculée au Registre de Commerce et des Sociétés de Luxembourg sous le numéro B 6.395 et dont le siège social se situe au 43 boulevard Royal, L-2449 Grand-Duché de Luxembourg (ci-après « Quintet »). Quintet est un établissement financier supervisé par la CSSF (Commission de Surveillance du Secteur Financier) et la BCE (Banque centrale européenne).

Ce document est fourni uniquement à titre d'information, il ne constitue en aucun cas un conseil personnalisé (en matière d'investissement ou fiscal) et les décisions d'investissement ne doivent pas se fonder sur les seules informations qui y figurent. Chaque fois qu'un produit, un service ou un conseil est évoqué dans ce document, il ne doit être considéré que comme une indication ou un résumé et ne saurait être réputé complet ou rigoureusement exact. Vous assumez les coûts et les risques de toute décision (d'investissement) basée sur ces informations. Il vous appartient d'évaluer (ou de faire évaluer) si le produit ou service est adapté à votre situation. Quintet et ses employés ne peuvent être tenus responsables de toute perte ou dommage résultant de l'utilisation de (toute partie de) ce document.

Les informations qui figurent dans ce document sont susceptibles d'être modifiées et Quintet n'est en aucun cas tenu, après la date de publication du texte, d'actualiser ou de compléter ces informations en conséquence.

Si le prêt/crédit est exprimé dans une devise autre que votre devise de base, les fluctuations du taux de change peuvent influencer le montant à payer.

Sauf mention contraire explicite, Quintet détient l'ensemble des droits d'auteur et des marques de commerce relatifs à ce document. Il est interdit de copier, reproduire sous quelque forme que ce soit, redistribuer ou utiliser de quelque manière que ce soit le contenu de ce document, en totalité ou en partie, sans l'accord préalable explicite et écrit de Quintet. Pour de plus amples informations concernant le traitement de vos données à caractère personnel, veuillez consultez la Déclaration de Confidentialité figurant sur notre site Internet https://group.quintet.com/en-gb/gdpr).

Copyright © Quintet Private Bank (Europe) S.A. 2024. All rights reserved. Privacy Statement

Contact us