Un nouveau cycle de marché

Un nouveau cycle de marché

PRINCIPALES PERSPECTIVES MACRO-ÉCONOMIQUES ET DE MARCHÉ



économie américaine
L’inflation aux États-Unis a passé son pic et la Réserve fédérale américaine va probablement suspendre sa hausse des taux
L’inflation aux États-Unis est désormais inférieure à 5 %. Cela devrait permettre à la Fed de suspendre la hausse de ses taux et de les maintenir en territoire restrictif en 2023 avant de les réduire en 2024.
Perspectives macro-économiques
Après avoir culminé à 9,1 % au milieu de l’année 2022, l’inflation aux États-Unis est aujourd’hui inférieure à 5 % et suit une tendance globalement baissière. Alors que l’inflation énergétique est négative et que l’inflation alimentaire diminue à partir d’un niveau élevé, l’inflation de base ralentit lentement.

Ce dépassement du pic d’inflation permet à la Fed de suspendre sa politique de hausse agressive des taux d’intérêt, qui a débuté en mars 2022. Toutefois, compte tenu du niveau élevé de l’inflation et de la solidité du marché de l’emploi, nous ne prévoyons aucune baisse de taux cette année (malgré les prévisions du marché). Nous croyons plutôt que la Fed suspendra son cycle de resserrement de la politique monétaire et maintiendra les taux à ce niveau jusqu’à la fin de l’année. Ce n’est qu’en 2024 que, selon nous, des baisses de taux sont plus plausibles.
Perspectives macro-économiques
Perspectives du marché
Le graphique ci-dessous montre que le taux de rendement d’un bon du Trésor américain à court terme est à peu près égal à celui du principal indice boursier américain, le S&P 500. Il s’agit d’un exemple exceptionnel, mais il démontre que le ratio risque/rendement des actions est, selon nous, faible par rapport à celui des obligations de qualité. Le ralentissement de la croissance économique et de l’inflation aux États-Unis, conjugué au fait que nous pensons que la Fed va interrompre son cycle de hausse des taux d’intérêt, est favorable aux bons du Trésor américain et aux obligations de qualité de type « investment grade ». 

Nous restons prudents à l’égard des obligations américaines à haut rendement, car nous prévoyons un élargissement des spreads (la différence de rendement par rapport aux obligations d’État) en raison de conditions de prêt plus strictes, de l’affaiblissement des conditions économiques et de la hausse des taux de défaillance.

La performance positive du marché boursier américain cette année a été dominée par un petit nombre d’actions de sociétés de croissance à forte capitalisation (telles que les « entreprises bien connues » du secteur technologique), contrairement à la performance plus générale des actions de la zone euro. Le marché prévoit actuellement jusqu’à quatre baisses de taux par la Fed cette année, ce qui soutiendrait les actions de croissance américaines. Cependant, nous pensons que cette perspective est trop optimiste et qu’il est plus probable que la Fed maintienne les taux au même niveau pour le reste de l’année, ce qui mettrait ces actions en péril. 
Perspectives du marché
Haut de page



EUROPE
L’inflation en zone euro et au Royaume Uni est plus élevée qu’aux Etats-Unis, alors que les taux directeurs sont plus bas
Aux États-Unis, l’inflation a atteint un sommet en juin 2022, alors que ce ne fut le cas seulement en octobre 2022 dans la zone euro et au Royaume-Uni, où elle est encore très élevée. De ce fait le resserrement de la politique de la Banque centrale européenne et de la Banque d’Angleterre se poursuit mais commence néanmoins à peser sur l’inflation, plusieurs indicateurs signalant un lent relâchement des pressions sur les prix.
Perspectives macro-économiques
Contrairement aux États-Unis, où l’inflation globale et l’inflation de base ont atteint un pic manifeste, la zone euro et le Royaume-Uni ont encore du chemin à parcourir dans leur lutte contre les pressions à la hausse des prix. À la différence des messages parfois contradictoires de la Fed, la présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, a été claire dans son message : la banque centrale peut encore relever ses taux d’intérêt et les perspectives d’inflation sont loin d’être certaines. 

Au Royaume-Uni, l’inflation reste relativement élevée et la Banque d’Angleterre vient de revoir sa prévision de ralentissement de l’inflation à 5,1 % d’ici la fin de l’année, au lieu de 3,9 % comme elle le prévoyait précédemment. Cela signifie qu’il est probable que la Banque centrale européenne et la Banque d’Angleterre procèdent à au moins deux hausses supplémentaires de leurs taux, mais nous pensons qu’elles suivront l’exemple de la Fed et marqueront une pause, peut-être de façon plus provisoire, au cours des prochains mois. 
Perspectives macro-économiques
Perspectives du marché
La surperformance des actions de la zone euro depuis la fin de l’année 2022 a été soutenue par des valorisations bon marché et une résistance économique surprenante cette année. Toutefois, les surprises économiques se sont dissipées et les prévisions de bénéfices de la zone euro demeurent, d’après nous, trop optimistes. 

En Europe, les secteurs cycliques et le marché dans son ensemble ont tendance à sous-performer les secteurs défensifs lors des ralentissements économiques et des pics de volatilité. Par conséquent, les secteurs plus défensifs (tels que les soins de santé et les biens de consommation de base) et les pays (tels que le Royaume-Uni et la Suisse) nous semblent attrayants et peuvent fournir une exposition plus stable et diversifiée au marché boursier européen au sens large (qui, bien sûr, comprend également la zone euro). 
Perspectives du marché
Haut de page



Marchés émergents
La réouverture et la relance de la Chine devraient se poursuivre
En l’absence de pressions à la hausse des prix en Chine, la Banque populaire de Chine maintiendra probablement ses taux d’intérêt à un niveau bas, voire les réduira. Ceci, assorti de la poursuite de la réouverture, signifie que l’activité des services et les dépenses de consommation risquent d’augmenter.
Perspectives macro-économiques
Une récente série de données économiques en Chine a fait craindre que le rebond économique ne s’essouffle. Toutefois, nous pensons que l’économie peut encore se normaliser. Avec une inflation faible, la Chine continuera probablement à promouvoir son économie avec des taux d’intérêt bas, ce qui devrait soutenir la croissance dans l’ensemble de la région Asie-Pacifique. 

La Chine semble être confrontée à un manque de confiance intérieure après trois années de confinement strict, mais cette confiance reviendra probablement, comme en témoignent les données enregistrées sur le tourisme intérieur qui viennent de nous parvenir.

En outre, la normalisation économique du fait d’un retour de la confiance des consommateurs prend du temps. Cela a été le cas au Japon, qui a levé la plupart de ses restrictions en 2022, mais n’a été visible dans les données qu’au premier trimestre 2023, la croissance économique ayant augmenté surpassant les attentes. 
Perspectives macro-économiques
Perspectives du marché
Nous pensons que la reprise de la croissance dans la région Asie-Pacifique, y compris au Japon, offre des perspectives de reprise durable tirée par les bénéfices. En ce qui concerne les valorisations, les données indiquent qu’il vaut mieux privilégier les actions de la région Asie-Pacifique, y compris du Japon, et se détourner du marché américain, relativement plus onéreux. L’Asie-Pacifique est une région très axée sur la réouverture et la relance de la Chine.

En outre, les actions japonaises sont, selon nous, attrayantes du point de vue de la valorisation, soutenues par la rentabilité des entreprises résilientes, l’amélioration de la croissance économique, une politique monétaire souple et une meilleure gouvernance d’entreprise à la suite de réformes structurelles. L’essor du Japon est à la fois intérieur, puisque son économie continue à se rouvrir et à se redresser, et lié à l’évolution des autres pays de l’Asie-Pacifique, notamment la réouverture de la Chine. 
Perspectives du marché
Haut de page

Ce document est conçu en tant que support à caractère commercial. Ce document a été établi par Quintet Private Bank (Europe) S.A., société anonyme de droit luxembourgeois immatriculée au Registre de Commerce et des Sociétés de Luxembourg sous le numéro B 6.395 et dont le siège social se situe au 43 boulevard Royal, L-2449 Grand-Duché de Luxembourg (ci-après « Quintet »). Quintet est un établissement financier supervisé par la CSSF (Commission de Surveillance du Secteur Financier) et la BCE (Banque centrale européenne).

Ce document est fourni uniquement à titre d'information, il ne constitue en aucun cas un conseil personnalisé (en matière d'investissement ou fiscal) et les décisions d'investissement ne doivent pas se fonder sur les seules informations qui y figurent. Chaque fois qu'un produit, un service ou un conseil est évoqué dans ce document, il ne doit être considéré que comme une indication ou un résumé et ne saurait être réputé complet ou rigoureusement exact. Vous assumez les coûts et les risques de toute décision (d'investissement) basée sur ces informations. Il vous appartient d'évaluer (ou de faire évaluer) si le produit ou service est adapté à votre situation. Quintet et ses employés ne peuvent être tenus responsables de toute perte ou dommage résultant de l'utilisation de (toute partie de) ce document.

Les informations qui figurent dans ce document sont susceptibles d'être modifiées et Quintet n'est en aucun cas tenu, après la date de publication du texte, d'actualiser ou de compléter ces informations en conséquence.

Si le prêt/crédit est exprimé dans une devise autre que votre devise de base, les fluctuations du taux de change peuvent influencer le montant à payer.

Sauf mention contraire explicite, Quintet détient l'ensemble des droits d'auteur et des marques de commerce relatifs à ce document. Il est interdit de copier, reproduire sous quelque forme que ce soit, redistribuer ou utiliser de quelque manière que ce soit le contenu de ce document, en totalité ou en partie, sans l'accord préalable explicite et écrit de Quintet. Pour de plus amples informations concernant le traitement de vos données à caractère personnel, veuillez consultez la Déclaration de Confidentialité figurant sur notre site Internet (https://group.quintet.com/en-gb/gdpr).

Contact us